Transe cognitive

https://trancescience.science/fr/transe-cognitive-auto-induite/?fbclid=IwAR2IiIrV100qxY-xY_B0jS_yUIarSLtOIobALgPOOvvaYNVYyFV-JjuP-r8


Qu’est-ce que la transe cognitive auto-induite ? La transe cognitive auto-induite est un état de transe induit par la seule volonté

Hérité de l’étude des pratiques chamaniques, cet état modifié de conscience, abstrait de tout rituel ou expression culturelle, a été rendu accessible en 2 à 4 jours d’entraînement, grâce à un programme développé par Corine Sombrun dans le cadre du TranceScience Research Institute. Sa qualité de transe auto-induite permet de l’interrompre à tout moment et sans aucun des effets secondaires pouvant résulter de la prise de substances psychoactives. Aujourd’hui reconnue comme une potentialité du cerveau [1], son étude et sa mise en évidence sont le résultat d’une étude initiée en 2007 par le Pr Flor-Henry et Corine Sombrun. Nos observations, réalisées sur plus de 1000 volontaires, nous ont permis d’avancer qu’en moyenne 90% d’entre eux ont vécu une transe et ont pu apprendre à l’auto-induire. Récemment, une étude en neuroscience, a été réalisée à l’Université de Liège en collaboration avec l’Institut de recherche TranceScience et a mis en évidence une réponse cérébrale différente en transe par rapport à un état de conscience ordinaire, chez un sujet expert [2]. Un second protocole est en cours de finalisation sur une cohorte de 27 « transeurs » experts. Les principaux effets rapportés par les personnes en transe sont :

  • une augmentation de la force

  • une diminution de la perception de la douleur (physique et psychique)

  • une modification de la perception de l’espace et du temps

  • une mise en mouvement (non volontaire) du corps

  • l’émergence de visions ou de perceptions sensorielles hors norme

  • un accès amplifié à des informations peu ou pas accessibles dans un état de conscience ordinaire

Sa pratique nous a également permis d’observer chez la plupart des sujets le développement d’un accès différent à de nombreux types d’états modifiés de conscience, dont :

  • des transes hypnotiques

  • des transes de possession

  • des transes extatiques ou transes mystiques

  • des transes médiumniques

  • des transes ecsomatiques (voyage hors du corps ou OBE)

  • des transes de type chamanique (communication avec des entités de la nature et du vivant)

  • des transes de vision

  • des transes de communication/vision à distance

  • des expériences de méditation profonde

  • des expériences d’écriture automatique


Pourquoi la transe cognitive auto-induite ? La transe auto-induite est identifiée comme un phénomène dissociatif non pathologique

Le terme de « Transe cognitive auto-induite » a été choisi pour inscrire ce potentiel dans la notion d’état amplifié de la cognition, accessible à volonté et abstrait de tout rituel ou expression culturelle. A la fois état amplifié de la cognition et ressource d’exploration d’une réalité sous-jacente, cet état naturel de transe donne accès à des informations non accessibles dans un état de conscience ordinaire, et facilite l’accès aux processus décrits dans les moments d’inspiration, où la notion de temps disparaît, où l’émergence d’intuitions, d’idées ou de solutions originales sont amplifiées et fluides. En laissant le corps s’exprimer au travers de mouvements non décidés, la transe cognitive se révèle aussi particulièrement intéressante pour révéler de façon naturelle des ressources profondes de guérison et d’apprentissage intuitif, ce qui en fait sa puissance cognitive et son potentiel thérapeutique. En ouvrant l’accès à des insights, à des vécus émotionnels traumatiques ou à des mémoires dissociées, cet état permet de les traiter, grâce notamment à la diminution de la perception de la douleur (physique comme psychique) et à l’augmentation de la force.